Musée Nature Science relache 2021
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
Salon Priorité Emploi fev 21
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 18 janvier 2021

Le mot en K et la force centripète



 Imprimer   Envoyer 

Après le mot en N, voici le mot en K.

Il restera 24 options différentes pour compléter l'alphabet.

La scène se passe dans le cadre des travaux des élus municipaux. Le chef de cabinet d'un parti politique et un élu non membre du parti ont une vision diamétralement opposée d'un dossier. La bombe tombe à ce moment : l'élu est qualifié de kamikaze.

Et la cour municipale est saisie du dossier, puisqu'une amende en lien avec ces propos est contestée.

Kamikaze. J'ai eu le goût, comme vous, peut-être, de consulter le dictionnaire : on tient certaines définitions pour acquises, alors que, parfois, elles sont déformées par notre perception du mot. Mais je n'ai pas ouvert le dictionnaire. Parce que, pour moi, le débat de fond n'est pas là. Il se situe dans le fait même de traiter l'autre de quelque chose, que le niveau d'insulte soit faible, moyen ou élevé.

Je sais, c'est la mode : il y a de moins en moins de dialogue dans nos débats. On ne cherche qu'à fermer le clapet de l'autre, ultimement. Chaque joute oratoire est un combat à finir et le vainqueur autoproclamé est celui qui plante l'autre le plus fort.

Les insultes ne sont jamais loin derrière l'argument. Quand il reste des arguments!

Je ne connais pas vraiment les protagonistes dans le dossier. Je suis convaincu que je pourrais recueillir des pages de témoignages pour dire que « c'est l'autre qui a commencé ».

Ça, c'est un effet direct des insultes: ça place l'autre en mode victime et là, les armes changent et le focus est ailleurs que sur le dossier traité.  

Le mot en K : une herbe qui a poussé dans un terrain engraissé pour le favoriser.

Pour moi, l'insulte n'a pas sa place. Point. L'insulte ne fait que créer un fossé qui isole encore plus les gens qui en parlent.

Si vous me lisez depuis un bout, vous savez que je crois au fait que tout est la conséquence d'une autre chose.

Le conseil de ville actuel est visiblement soumis à une force centripète constante. Cette force qui est exercée pour ramener le pouvoir vers le centre, soit la mairie et la direction générale. Les premières semences créant des fossés ont été faites alors que, nouvellement élu, le maire s'en est pris directement aux partis politiques. Le ton était donné.

À tort ou à raison, j'ai alors compris que le maire de tout le monde l'est dans la mesure de certaines conditions qu'il pose clairement. Et être membre d'un parti politique semble être perçu comme un puissant « turn-off », pour reprendre l'expression latine...

La force centripète agit encore ces dernières semaines alors que des élus doivent passer par la loi de l'accès à l'information pour obtenir des informations sur les dossiers en cours. Au nom de l'efficacité, on impose des chemins qui ne semblent pas favoriser le travail de l'élu.  

Pour moi, toutes les actions viennent creuser des fossés supplémentaires ne sont pas saines, de mon point de vue citoyen.   

Les résolutions de 2021

Je ne suis pas impliqué activement dans le milieu politique. Ou plutôt, je le suis, mais dans une chaise citoyenne. Je ne suis pas membre d'un parti politique. Mais je ne suis pas contre les partis politiques, cela dit. Loin de là!

J'avais même argumenté la chose et ça m'avait valu des insultes personnelles sur les médias sociaux! Quand je disais que parfois, les insultes devancent et/ou remplacent les arguments!

En ce début de 2021, peut-être influencé par ce temps de réflexion provoqué par 2020, j'émets le souhait que cette année électorale apporte son lot de clarté et de bienveillance dans les débats que je souhaite animés par les arguments et non par les injures et sous-entendus.

Je souhaite qu'on puisse m'expliquer clairement ce qu'on propose comme appareil de gouvernance.

Comme citoyen, je prends l'engagement qui devrait incomber aux citoyens désireux de s'impliquer à leur manière : je vais voir, lire et entendre les propositions sur la table.  

Mais sur une base personnelle, j'ajoute ceci : je vais rejeter du revers de la main les propos hautains, insultants, démagogiques. Et je vais me méfier des phrases déjà faites et répétées jusqu'à plus soif. Je vais tenter de filtrer ces propos pour ne garder que le contenu. Espérant qu'il en reste pas mal!

À la force centripète, j'opposerai la force centrifuge.

Question d'équilibre.

 

Clin d'œil de la semaine

C'est le mot en D qu'il faudra mettre en vedette. D pour démocratie. Pas pour bannir le mot, cette fois, mais bien pour le célébrer de nos actions!



Carnaval de Sherbrooke 2021
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Anniversaire pandémique : le temps de faire le point

Anniversaire pandémique : le temps de faire le point
Savoir d’où on vient : des funérailles jusqu’à la nation

Savoir d’où on vient : des funérailles jusqu’à la nation
Hyundai Sherbrooke fev 2021
NOS RECOMMANDATIONS
Un nouveau type de fraude à Sherbrooke fait deux victimes

Un nouveau type de fraude à Sherbrooke fait deux victimes
L’apport d’un mentor en entrepreneuriat de Sherbrooke reconnu

L’apport d’un mentor en entrepreneuriat de Sherbrooke reconnu
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Carnaval de Sherbrooke 2021
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Renaissance Sherbrooke Mars 2021
 
Me François Sylvestre
Jeudi, 25 février 2021
Le Choix d’un liquidateur : Une décision pas toujours si simple!

François Fouquet
Lundi, 22 février 2021
Entre Woke et Ward

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Musée Nature Science relache 2021
Cas possibles de variant de la COVID-19 au sein de deux écoles de la région Par Maxime Grondin Vendredi, 26 février 2021
Cas possibles de variant de la COVID-19 au sein de deux écoles de la région
Bilan COVID-19 du 23 février Par Maxime Grondin Mardi, 23 février 2021
Bilan COVID-19 du 23 février
Semaine de relâche : une présence accrue des policiers Par Maxime Grondin Jeudi, 25 février 2021
Semaine de relâche : une présence accrue des policiers
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous