Granada_Virginie_fortin
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
En Estrie Concours Calendrier Annonces Classées
 
  CHRONIQUEURS / L'Agora

La Brebis sacrifiée

 Imprimer   Envoyer 
Daniel Nadeau Par Daniel Nadeau
Mercredi le 19 janvier 2022      

La semaine dernière, le docteur Horacio Arruda, directeur national de la santé publique et sous-ministre adjoint à la santé, a écrit une lettre au premier ministre du Québec, François Legault dans laquelle on retrouve les mots suivants : « Les propos récents tenus sur la crédibilité de nos avis et sur notre rigueur scientifique causent sans doute une certaine érosion de l'adhésion de la population. Dans un tel contexte, j'estime approprié de vous offrir la possibilité de me remplacer avant l'échéance du terme de mon mandat, du moins à titre de DNSP. »

Le bon docteur Arruda, fidèle à lui-même, de son propre chef ou assisté par des conseillers du premier ministre, a accepté de jouer le rôle de fusible dans la gestion de crise du gouvernement. Celui qui a tout donné au Québec pour l'aider à traverser la pire crise de santé de son histoire a été sacrifié sur l'autel des impératifs politiques du gouvernement. Le successeur du Dr Arruda, le Dr Boileau, a reconduit les mêmes avis que son prédécesseur et le gouvernement Legault a profité du moment pour corriger l'erreur du couvre-feu à 22 h. Réflexions libres sur la gestion politique de la pandémie par le gouvernement Legault.

Le bon DArruda

D'entrée de jeu, il faut rendre hommage au travail du docteur Horacio Arruda. Ce dernier a accompagné le Québec durant 22 longs mois à traverser la pire crise sanitaire de toute son histoire. Il a largement contribué à l'adhésion de la population à de nouvelles règles de vivre-ensemble comme l'adoption du port du masque, les mesures barrières et la vaccination. Sa personnalité particulière, ses talents d'acteurs et sa bonhommie ont largement aidé le gouvernement à connaître une performance plutôt enviable dans sa lutte contre la pandémie. Le Dr Arruda n'a pas connu un parcours sans reproches. Nous n'avons qu'à nous rappeler l'épisode contre le port du masque ou encore les tergiversations concernant la ventilation dans les écoles et juste avant son départ la controverse entourant le port du masque N95 pour les enseignantes et enseignants. Il faut se rappeler que le Dr Arruda a maintes fois répété que l'on construisait un avion en vol et que les propos qu'il tenait un jour pouvaient être invalidés le jour suivant. C'est le propre des avis scientifiques que d'évoluer dans le tâtonnement et l'inexploré. La science c'est une méthode qui remet constamment en question les certitudes acquises aujourd'hui pour un ailleurs plus probant demain. En ce sens, le Dr Arruda aura été un scientifique irréprochable. Il faut cependant prendre en compte qu'il évoluait dans un contexte politique. Quand la politique s'en mêle, la science s'emmêle...

Santé publique et politique

Dans un texte publié dans le quotidien La Presse + l'ancien ministre de la Santé sous le gouvernement Marois et médecin chercheur émérite pour les aînés, le docteur Réjean Hébert a écrit des mots éclairants pour expliquer le rôle de la Santé publique. Prenons la peine de le relire :

« La santé publique est donc une discipline complexe par ce mélange de sciences médicales et sociales. La santé publique, bien que s'appuyant sur la science, doit aussi prendre en compte des considérations politiques qui parfois deviennent prépondérantes. Et je ne parle pas ici de politique partisane, mais du contexte social et des relations de pouvoir dans la société. Cela explique parfois les divergences de points de vue avec les experts spécialisés en maladies infectieuses, en environnement ou en épidémiologie qui ne considèrent souvent qu'un aspect plus restreint du problème.

Le Québec a été à l'avant-garde du développement de la santé publique au Canada et à travers le monde. Sous l'impulsion du DJean Rochon, le Québec s'est doté d'un Institut national de santé publique qui concentre l'expertise en ce domaine, et ce, bien avant la création de l'Agence de la santé publique du Canada. Le Québec a aussi une organisation exécutive de santé publique sous la forme d'une direction nationale et de directions régionales. Le directeur national de santé publique est un sous-ministre au sein du gouvernement, ce qui lui confère un rôle important dans le processus décisionnel. La Loi sur la santé publique lui attribue des pouvoirs très importants qui vont même au-delà des pouvoirs habituels d'un ministre ou du gouvernement : traitement ou vaccination obligatoire, évacuation ou confinement d'une population à risque, arrêt d'utilisation d'un réseau d'aqueduc, etc.

Dans la gestion de la pandémie au Québec, le DHoracio Arruda a joué un rôle prépondérant en étant au cœur des décisions du gouvernement. Son rôle ne se limitait pas à donner un avis, mais il participait au processus décisionnel en ayant toutes les données quant à la faisabilité d'une mesure et à son éventuelle acceptabilité sociale.

Cela est un avantage important qui confère à la santé publique un rôle crucial dans la gestion des crises sanitaires. Ses homologues des autres provinces et des autres pays aimeraient sans doute avoir un tel pouvoir, mais ils sont souvent relégués au rôle d'experts sans prise sur les décisions. »

Ce qu'il faut retenir de tout cela c'est que le docteur Arruda a rempli son rôle, mais que le modèle québécois en santé publique rend inévitable la présence d'une politisation des prises de décision. Ce qui est dommageable c'est lorsque cette politisation devient partisane comme la gestion de la pandémie par le gouvernement Legault. Je l'ai écrit la semaine dernière dans une autre chronique l'identification des non-vaccinés comme cible s'inscrit dans la volonté populiste de faire plaisir aux gens pas dans une perspective de la protection réelle du public.

Les vrais sacrifiés

Aussi, il faut comprendre que les vrais sacrifiés de cette crise ce ne sont pas les acteurs, mais bel et bien les victimes de notre système de santé : les milliers de morts dans les CHSLD, le personnel de notre système de santé, les gens qui voient leur chirurgie retardée ou reportée au mépris de leur qualité de vie. Je reconnais que le gouvernement actuel ne porte pas à lui seul la responsabilité de cette catastrophe annoncée depuis des décennies. L'incurie politique québécoise, l'appât du gain des médecins et des appareils syndicaux, l'incompétence crasse de la fonction publique sont tous des acteurs responsables de l'état actuel des choses. Le gouvernement Legault n'aura été que celui qui a permis de révéler au grand jour dans la foulée de cette épidémie sanitaire l'effondrement de notre système de santé.

Pour celles et ceux qui n'ont pas saisi où je veux en venir avec ce propos, c'est que je crois que c'est nous toutes les Québécoises et tous les Québécois qui sommes les brebis sacrifiées...

Animatout
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...

Tempus fugit…

Mercredi le 27 avril 2022      
Tempus fugit…
Le fruit est enfin mûr…

Mercredi le 20 avril 2022      
Le fruit est enfin mûr…
Jeux d’équilibre

Mercredi le 4 mai 2022      
Jeux d’équilibre
Groupe A&A
NOS RECOMMANDATIONS
Nouvel Aréna Memphrémagog, une soirée d’information prévue le 19 mai

Mardi le 10 mai 2022      
Nouvel Aréna Memphrémagog, une soirée d’information prévue le 19 mai
10 raisons de bouger

Mardi le 10 mai 2022      
10 raisons de bouger
Deux groupes de l’Estrie finalistes au prix de la Fondation David Suzuki

Mercredi le 11 mai 2022      
Deux groupes de l’Estrie finalistes au prix de la Fondation David Suzuki
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Claude Carrier_Chasse Dindon
 
François Fouquet
Lundi, 16 mai 2022
Douloureuses nuances de gris

Daniel Nadeau
Mercredi, 11 mai 2022
Le camp des femmes

Pierre-Olivier Pinard
Mardi, 10 mai 2022
10 raisons de bouger

Performance_NC_2
Aide financière de plus de 90 000$ pour Écogites Inspire Par Daniel Campeau Lundi, 9 mai 2022
Aide financière de plus de 90 000$ pour Écogites Inspire
Le Salésien et le Collège Mont Notre-Dame récompensés Par Daniel Campeau Lundi, 9 mai 2022
Le Salésien et le Collège Mont Notre-Dame récompensés
Deux groupes de l’Estrie finalistes au prix de la Fondation David Suzuki Par Daniel Campeau Mercredi, 11 mai 2022
Deux groupes de l’Estrie finalistes au prix de la Fondation David Suzuki
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2022 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous