Zoo voyage autour du monde 2020
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Sherbrooke se prépare pour des pluies abondantes
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
CULTURE & ÉVÉNEMENTS / En vedette
Daniel Campeau Par Daniel Campeau

Dimanche, 14 juin 2020

Guilbo: peindre pour se définir



 Imprimer   Envoyer 
photos gracieuseté de Guilbo: (en bas à droite) RAYONNEMENT

Guilbo est un artiste peintre qui s'est donné pour mission de rendre l'art accessible à tous, une forme de démocratisation de la culture. Le personnage de Guilbo, de son vrai nom Yannick Guilbault, est né il y a six ans et depuis l'artiste a décidé de se consacrer entièrement à son art, de l'amener plus loin et d'en vivre.

À l'image des artisans de la scène, la pandémie a aussi eu des conséquences qui vont laisser des traces pour l'artiste peintre performeur. Celui-ci offre en effet des performances où il peint des œuvres en direct, dans un temps donné (souvent une dizaine de minutes seulement avec un résultat étonnant), amenant ainsi l'art et la fête à de nouveaux niveaux.

Bien malgré lui, il a vu tous ses contrats annulés. « C'est vraiment plate! ...mais on devra trouver une nouvelle façon de faire ça. C'est une partie de mon travail que j'aime beaucoup les ‘'live painting''. Je peux connecter avec le public et de leur côté ils peuvent vivre le moment de la création d'une œuvre ‘'live''...voir évoluer cela en direct .Les ‘'live painting ‘' c'est un show; ils sont meublés de musique (Guilbo travaille avec ses deux fils musiciens) et bien scénarisés. C'est vraiment le fun j'adore ça et là ça me manque déjà. »

De plus ces prestations sont souvent réalisées dans le cadre de collectes de fonds et au profit de diverses fondations, ici au Québec, comme en Europe et en Amérique du Sud. Il faut dire que l'artiste Guilbo se fait aussi un devoir de s'impliquer socialement auprès de nombreux organismes et que depuis 5 ans, plus de 150 000 $ ont été remis par Guilbo aux causes dans lesquelles il s'implique.

Curieusement la crise aura permis à l'artiste visuel de réussir une chose difficile à faire en temps normal, élargir son auditoire. Utilisant son talent et sa curiosité pour explorer d'autres formes et différentes expressions, il a décidé de créer des affiches de style beaux-arts. « Au début de la contamination du virus et à la lumière du travail de goliath du personnel médical du Québec, j'ai peint ‘'Nos Héros du Printemps'', des affiches pour dire aux travailleurs de la santé que nous sommes là avec eux et que nous sommes reconnaissants. Donc pour moi faire des affiche style beaux-arts est disons, venu ajouter une nouvelle corde à (ma palette), et les amateurs de ce style artistique ont pu découvrir mon style à moi », raconte Guilbo ravi.

Le peintre québécois a récemment réalisé un rêve alors qu'il a ouvert sa propre galerie d'art (dans le quartier du Vieux-Terrebonne) un espace ou tous les amoureux d'art peuvent acquérir ses œuvres. Il avoue que la période de confinement a été propice à la création et à la gestation de nouveaux projets.

« Moi je m'enferme seul avec mon Mac et les mélodies de Bernard Adamus, Cold Play, de Genesis et de quelques autres qui inondent mes oreilles et me donnent le sentiment d'être transporté ailleurs et ça m'inspire; je suis un confiné accepté. » Mais le confinement et la distanciation physique imposée font que le contact humain manque beaucoup à l'artiste.
« Le covid est venu relativiser un tas de choses, et a en quelque sorte redonné de la valeur à des agissement que nous avions oubliés. Notre mode vie vient d'effectuer un gros U-turn! Cependant comme la partie de ‘'live painting'' de mon travail a planté et que j'ai été amputé de tout ça, cela me force maintenant à trouver une nouvelle façon de m'exécuter », raconte celui-ci

Peut-être a-t-il trouvé sa façon de se différencier des autres avec sa manière d'aborder la peinture et son mode de présentation ‘'La dimension humaine de Guilbo''. Ajouter à cela sa technique unique que l'on peut appeler le ‘'dripping'' ainsi que sa créativité au service des gens en concevant des toiles inspirées de leur vécu. « Chaque tableau est unique, a son identité propre et devient important pour moi, l'histoire des gens devient mon histoire. »

Bien que Guilbo soit passionné des arts depuis sa tendre enfance et qu'il s'y consacre depuis 2014 , 2018 aura marqué un point tournant dans sa carrière grâce à sa rencontre avec nul autre que le Prince Albert II de Monaco dans le cadre de l'événement Brasil Monaco Gala, où il lui a remis l'œuvre « Le gardien de l'océan », en hommage au Musée océanographique de Monaco. Plus récemment, cette année, Jérôme Ferrer a offert à Guilbo l'opportunité de créer des toiles complètement éclatées pour son réputé restaurant Europea. Puis, Guilbo a offert au couturier français Manfred Thierry Mugler une œuvre inspirée de son travail de créateur de vêtements et de parfums.

L'artiste peintre a de beaux projets sur la table dont une association avec une firme Sherbrookoise IG gestion de patrimoine. « J'ai eu la chance de rencontrer Claude Hébert de IG gestion de patrimoine lors d'une soirée de la Fondation Anna Laberge, et ils ont aimé mes œuvres grands formats. Je suis chanceux j'ai été leur coup de cœur! Par la suite mes toiles se sont retrouvées sur les murs de leurs bureaux et nous collaborons maintenant ensemble afin de promouvoir mon travail d'artiste dans la région. Donc d'ici peu de temps les Sherbrookois pourront voir mes toiles dans différent lieux commerciaux de la ville. »

À la suite de cette crise exceptionnelle Guilbo croit que la dimension humaine prendra une plus grande importance et il axera ses agissements et son art en conséquence. « Je rêve de l'humain et d'en avoir plus, on a besoin de sentir que l'autre est là même à deux mètres ...le contact humain est mon nouveau cheval de bataille! » conclut-il.


Hyundai Sherbrooke juillet 2020
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Une édition virtuelle du prestigieux Prix Orford Musique

Une édition virtuelle du prestigieux Prix Orford Musique
Le BEAM et les défis de reprendre des tournages

Le BEAM et les défis de reprendre des tournages
NOS RECOMMANDATIONS
Travailleuse de rang: semer le bien-être

Travailleuse de rang: semer le bien-être
Laser Game Evolution : le défi de ramener la clientèle

Laser Game Evolution : le défi de ramener la clientèle
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Geneviève Hébert députée juillet 2020
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 5 août 2020
Derrière le décor d’un chroniqueur ordinaire…

François Fouquet
Lundi, 3 août 2020
La terre plate, le masque et la peur

Sarah Beaudoin
Dimanche, 2 août 2020
Ce qui se passe dans ma chambre à coucher

Jérôme Blais
Mercredi, 29 juillet 2020
La stabilité de l'élan

Jacinthe Dubé 21 juillet 20
Zoo voyage autour du monde 2020
La stabilité de l'élan Par Jérôme Blais Mercredi, 29 juillet 2020
La stabilité de l'élan
La terre plate, le masque et la peur Par François Fouquet Lundi, 3 août 2020
La terre plate, le masque et la peur
Laser Game Evolution : le défi de ramener la clientèle Par Anita Lessard Mardi, 28 juillet 2020
Laser Game Evolution : le défi de ramener la clientèle
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous